Etes-vous sujet(te) à des «maux de tête» ?

Publié le par Modul'Ondes

Antennes-relais (émetteurs d’ondes radioélectriques. Celles de téléphonie mobile sont majoritaires et en constante augmentation), babyphone, Big data (littéralement « grosses données » ou mégadonnées),  Bluetooth (Technologie de transmission sans fil courte distance (10 mètres)), Box Internet, CEM (champ électromagnétique), Cloud computing (ou informatique dans les "nuages"), concentrateurCPL (courant porteur en ligne), DAS (Débit d’Absorption Spécifique), DECT (Digital Enhanced Cordless Telephon, littéralement Téléphone sans-fil), EDGE (Enhanced Data Rates for GSM)/3G/3G+(ou HSPA)/ 4G (LTE)/ 5G..., électrosensibilité (maladie reconnue par l’OMS), électrosensible, électrosmog (on appelle ainsi la pollution électromagnétiques), EHS (Electro-HyperSensible. Se dit d’une personne souffrant d’électro-hypersensibilité), FH (Faisceaux Hertziens), GPRS (General Packet Radio Service : prolongement de la norme GSM), GPS (Global Positioning System), GSM (Global System for Mobile communication), Gazpar (nom du compteur gaz dit « communicant » créé par GRDF, principal distributeur de gaz naturel en France), hotspot (point d'accès à Internet sans fil), HSPA (High Speed Packet Access aussi appelé 3G+ dans sa dénomination commerciale), hyperfréquence, hypersensibilité, iPhone (gamme de smartphones commercialisée par Apple), lampes halogènes (gourmandes en intensité de courant, elles engendrent un puissant champ magnétique, très difficile à éliminer), Li-Fi (Light Fidelity : technologie de communication sans fil utilisant la lumière visible), lignes à haute tension, Linky (nom du compteur dit « communicant » développé par Enedis (anciennement ERDF), micro-ondes, moniteur (d’ordinateur ou de télévision), NFC ((Near Field Communication, littéralement Communication en Champ Proche. Technologie de communication sans fil très courte distance (10 centimètres). Très utilisé aujourd’hui pour la billetterie, le paiement sans contact...)), onde électromagnétique (combinaison d’un champ magnétique et d’un champ électrique), objets connectés, PMR (Professional Mobile Radio : les réseaux PMR sont largement utilisés par les Services de Sécurité Publique et des Secours et aussi par bien d’autres catégories d’usagers (transports publics, aéroports, ports, sociétés d’autoroutes)), pollution électromagnétique (également nommée smog électromagnétique ou électro-smog), radar (de l'anglais RAdio Detection And Ranging) est un système qui permet de déterminer la position et la distance d'un obstacle, d'un aéronef…. par l'émission d'ondes radioélectriques et la détection des ondes réfléchies à sa surface), radioactivité, radiofréquences (ensemble des champs électromagnétiques non ionisants de fréquence comprise entre 9 kHz à 6 GHz), rayonnement, RFID (« Radio Frequency IDentification », soit en français, « Identification par Radio Fréquence »), routeurs, scanner, Smart grid (ou réseau électrique dit « intelligent »), smartphonetéléphone dit intelligent » en français) , tablette, télécommunications, téléphones portables, TETRA (Terrestrial Trunk Radio : Norme européenne numérique pour les réseaux radio professionnels. Exemple : Communication entre bus, rames de métro, train ...), transformateur électrique, UHF (Ultra Hautes Fréquences),  UMTS ((Universal Mobile Telecommunications System) une des technologies de téléphonie mobile de 3ème génération (3G)), Wifi (Wireless Fidelity, littéralement Fidélité Sans-Fil), WiMAX (Worldwide Interoperability for Microwave Access)…

Eh oui ! Vous souffrez d’une sévère intoxication aux ondes, avec de graves maux de tête, des pertes de concentration et de mémoire, et possiblement des troubles de la vue, des démangeaisons… ! Courage, car le maillage se resserre de plus en plus, d’année en année, et son corollaire la pollution électromagnétique qui augmente constamment, jour et nuit, le tout orchestré de manière quasi sourde et aveugle par les Opérateurs en "télécommunication" et nos décisionnaires ! Après le cocktail chimique (dans nos assiettes), la pollution atmosphérique et ses pics réguliers à hautes doses, se rajoute désormais le cocktail intense des ondes électromagnétiques : voilà comment sournoisement certains s'attaquent à notre santé, et à celles de nos enfants ! H.

Commenter cet article