Le CIRC classe les champs électromagnétiques de radiofréquences comme « peut-être cancérogènes pour l'Homme » !

Publié le par Modul'Ondes

Cancérogénicité

Sur la base de plusieurs études épidémiologiques mettant en évidence un risque accru de leucémie chez des enfants vivant à proximité de lignes à haute tension, le CIRC a classé les champs électromagnétiques basse fréquence (inférieur à 100 kHz) comme « peut-être cancérogènes pour l’homme » (groupe 2B).

En 2011, le CIRC a également classé les champs électromagnétiques de radiofréquences comme « peut-être cancérogènes pour l’homme » (groupe 2B). Ce classement a été établi à suite à quelques études épidémiologiques, sur la base d’un risque accru de gliome (un type de cancer malin du cerveau) associé à l’utilisation de téléphone sans fil.

Effets sur la grossesse

Les risques pour la grossesse liés à une exposition aux champs électromagnétiques sont présentés dans la brochure INRS « Grossesse et champs électromagnétiques » (ED 4216). Il apparaît de façon générale que l’exposition aux champs électromagnétiques aux niveaux les plus fréquemment rencontrés ne semble pas accroître le risque d’avortement spontané, de malformations ou de faible poids de naissance.

Mais la perception d’un risque peut elle-même induire des effets non directement liés à la cause. C’est pourquoi, en lien avec le Médecin du travail, il peut être préférable dans le cadre d’une politique de prudence et dans l’attente d’une meilleure connaissance scientifique de conseiller d’écarter une salariée enceinte des postes de travail exposés.

Commenter cet article